Impacts des Troubles musculo-squelettiques sur la productivité des entreprises :

    1. Les TMS sont la cause principale d’incapacités physiques dans la population. Une importante proportion de ces incapacités est reliée au travail.

Source :INSPQ

    1. Au Québec seulement, les TMS représentent 35 p. 100 de toutes les lésions professionnelles indemnisées.

Source :INSPQ

    1. Une simple tendinite à l’épaule signifie une absence moyenne de 57,8 jours sur le plancher de l’usine.

Source :CSST

    1. Au É-U, sur les 45 milliards de débours annuels liés aux TMS, 13 milliards seulement sont consacrés aux indemnités et aux frais médicaux. Les autres 32 milliards de dollars s’inscrivent dans la colonne liée aux pertes de production, à la baisse de productivité, aux coûts de formation du personnel de remplacement et aux heures supplémentaires.

Source :CSST

    1. Santé Canada déclare que les affections musculo-squelettiques entraînent les coûts les plus importants après les maladies cardiovasculaires

Source :INSPQ

    1. En coûts directs seulement, la CSST les a évalués à 400 millions de dollars en 2007.
    2. En France, au total, l’ensemble des TMS indemnisés ont engendré, en 2008, la perte de 8.3 millions de journées au travail et 786 millions d’euros de frais avec une progression annuelle d’environ 18% depuis 10 ans.

Source :Livre blanc sur la santé au travail

Pourquoi bouger plus?

    • Nous bougeons 90% moins qu’il y a 40-50 ans. Nos ancêtres (chasseurs-cueilleurs) bougeaient en moyenne 3.5 heures/jour. Notre physiologie, nos gênes font que nous sommes faits pour bouger.
    • Faire de l’activité physique nous permet d’augmenter notre résistance musculaire, notre souplesse et notre stabilité articulaire et ainsi diminuer les chances de développer des troubles musculo-squelettiques.
    • Bouger régulièrement supporte les différents systèmes du corps humain alors que faire peu d’exercice affecte notre santé physique, mentale et émotive.
    • Certains experts affirment même que de ne pas faire d’exercice physique serait aussi néfaste que fumer.
      Source : Reed

QUELQUES MÉFAITS ATTRIBUABLES À UN MANQUE D’EXERCICE:

  • Baisse d’énergie (fatigue fréquente/chronique)
  • Prise de poids
  • Maux physiques et difficulté à récupérer
  • Constipation
  • Hyperactivité
  • Hypertension
  • Diabète
  • Dépression & Anxiété
  • Susceptibilité aux infections (rhumes, virus)

En voici quelques-uns

LES BIENFAITS DE LA PRATIQUE RÉGULIÈRE DE L’ACTIVITÉ PHYSIQUE SONT MULTIPLES

  • Aide à combattre le stress et la résilience
  • Amélioration de la mémoire et de la concentration
  • Augmentation de la motivation
  • Amélioration de la qualité du sommeil
  • Supporte la capacité d’apprentissage