Surfer la vague vers un nouvel objectif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Atteindre un objectif favorise un sentiment d’accomplissement et de réussite. Cela est particulièrement vrai pour les athlètes, qui doivent souvent mettre tous leurs efforts vers la réussite de leur objectif sportif. L’aréna du sport est rempli d’obstacles et de défis que les athlètes doivent surmonter tels que les défaites à des compétitions, des blessures physiques, des conflits avec les coéquipiers et les entraîneurs, ainsi que la retraite non anticipée.

Bien que les avantages de l’atteinte des buts soient bien documentés (Messersmith & Schulenberg, 2010), des conséquences négatives peuvent se produire lorsqu’un objectif personnel devient inaccessibles. Dans un environnement tel que le sport, où la clé de la réussite vient de la persévérance et de la résilience face aux obstacles, savoir comment réagir de manière saine à l’échec et à la déception est également un atout précieux.

Lorsque l’atteinte d’un objectif est contrariée, les athlètes peuvent avoir besoin d’utiliser des stratégies adaptatives afin de négocier efficacement leurs défis. Il s’agit notamment de stratégies telles que la réévaluation positive des objectifs, le désengagement de l’objectif inatteignables, et le réengagement vers de nouveaux objectifs qui peuvent aider à garder un niveau de bien-être et de motivation élevé face aux obstacles.

Tout comme les athlètes, nous avons plusieurs objectifs à atteindre. Que ce soit dans le milieu de travail, à la maison (amours, enfants, maison, etc.), ou des objectifs personnels (sportifs, éducatifs, de voyages, etc.), ces objectifs nous motivent dans notre train de vie quotidien. Lorsque nous sommes confrontés à des obstacles insurmontables, il est parfois difficile de concevoir qu’il serait plus efficace de désengager de ce but inatteignable que de continuer à mettre des efforts vers un objectif devenu irréalisable.

La théorie de régulation des buts soutient donc qu’il est plus sain de se désengager de l’effort et de l’engagement psychologique qui caractérisent les tentatives antérieures d’atteinte de but (Wrosch et al., 2003a). Par exemple, si un athlète ne peut plus jouer un sport en raison d’une blessure grave, le désengagement approprié pour cet athlète serait de retirer ses efforts et son engagement envers sa performance sportive. Les résultats des études empiriques indiquent que le fait de pouvoir se désengager à la fois en termes d’effort et d’engagement psychologique vis-à-vis d’un objectif améliore le bien-être, parce que le désengagement diminue la détresse du fait que l’objectif ne peut plus être atteint (Wrosch et al., 2003a). Comme l’ont souligné Wrosch et ses collègues (2003b), le désengagement de l’objectif libère des ressources personnelles qui pourraient être investies vers d’autres objectifs et permettre éventuellement de se réengager.

Le réengagement est particulièrement réussi lorsque les nouveaux objectifs ont la même valeur personnelle que l’objectif précédent. Les individus qui pratiquent le réengagement suite à un échec dans l’expérience de poursuite de but ressentent moins d’effets négatifs causés par l’absence de but, tels que des sentiments d’amotivation, de vide, et de solitude (Wrosch et al., 2003a). Les stratégies de réengagement visent à atténuer ces sentiments de détresse, principalement via la réorientation de l’énergie, des pensées et de l’engagement d’une personne vers de nouveaux objectifs significatifs. Par exemple, un athlète qui ne peut plus jouer à un niveau professionnel peut réorienter son énergie vers l’objectif de devenir entraîneur. Il a été démontré que de nouveaux objectifs significatifs ont une influence positive sur le bien-être (Wrosch et al., 2003b). Le réengagement vers de nouveaux objectifs réalisables crée également la possibilité de d’obtenir les bienfaits liés à l’accomplissement d’objectifs dans d’autres domaines (Wrosch et al., 2003a).

Le processus d’engagement, de désengagement, et de réengagement vers de nouveaux objectifs peut être perçu comme les vagues de la mer. Les buts viennent et repartent, et plusieurs s’entrecroisent. Il n’est pas toujours facile de se laisser aller dans la houle. Se désengager d’un but inatteignable peut parfois sembler comme un échec, mais il est important de percevoir ce changement comme une opportunité pour de nouvelles expériences et de ne pas se décourager. Le processus de désengagement est un processus qui s’apprend par la pratique. Alors sautez les deux pieds dans l’eau ! Apprenez à « Surfer » la vague et à y prendre plaisir. Il y aura toujours de nouveaux défis à surmonter et des objectifs à atteindre.

Maude Guillemette

Chroniqueuse de Secret de nerds – Altius

Références :

 

Messersmith, E.E. &  Schulenberg, J. E. (2010). Goal attainment, goal striving, and well-being

during the transition to adulthood: A ten-year U.S. national longitudinal study. New Directions for Child and Adolescent Development, 130, 1534-8687 doi: 10.1002/cd.279

Wrosch, C., Scheier, M. F., Carver, C. S., & Schulz, R. (2003a). The importance of goal

disengagement in adaptive self-regulation: When giving up is beneficial. Self And Identity, 2, 1- 20. doi:10.1080/15298860309021

Wrosch, C., Scheier, M. F., Miller, G. E., Schulz, R., & Carver, C. S. (2003b). Adaptive

Self-Regulation of Unattainable Goals: Goal Disengagement, Goal Reengagement, and

Subjective Well-Being. Personality And Social Psychology Bulletin, 29, 1494-1508. doi:10.1177/0146167203256921

Pour en savoir plus sur le sujet :

Autres chroniques sur le sujet :