Des objectifs réalistes pour un programme de santé en entreprise

Établir des objectifs réalistes

Il y a quelques mois, en avril 2016, on vous parlait du modèle AMSO d’O’Donnell (2013) concernant la promotion de la santé en milieu de travail. Alors, cette chronique abordait les éléments essentiels pour mettre en place un programme de promotion de la santé en milieu de travail: la conscience (Awareness), la motivation, les compétences (Skills) et les opportunités (Opportunities), dont l’acronyme fait AMSO. Aujourd’hui, dans la présente chronique, nous aborderons un des éléments de base de l’implantation d’un programme de vie active en entreprise selon O’Donnell (2013), soit l’établissement des objectifs réalistes d’un tel programme.

Afin de parvenir à implanter durablement un programme de vie active en entreprise, d’abord, il faut prendre le temps de bien le structurer afin qu’il réponde aux objectifs réalistes que vous vous fixez en tant qu’entreprise et qu’il réponde également aux besoins et intérêts de vos employés. Grâce à cela, vous serez tous réellement engagés dans la démarche et vous en obtiendrez les bénéfices.

Donc, il est important de se questionner sur les intentions derrière l’idée d’implanter un tel programme dans votre entreprise et d’établir des objectifs réalistes :

Le classement des objectifs

Selon O’Donnell (2013), ce sont des objectifs réalistes:

  • Une grande proportion des employés s’engagent dans le(s) programme(s)
  • Une certaine proportion des participants parviendront à s’améliorer dans certains domaines tels que :
    • Arrêter de fumer
    • Réduire la consommation de gras alimentaire
    • Réduire la pression artérielle
    • Réduire l’absentéisme
    • Augmenter les niveaux d’activité physique
    • Réduire la consommation d’alcool
    • Réduire les coûts médicaux
    • Apprendre une meilleure gestion du stress

Ces objectifs ne sont peut-être pas  réalistes.

  • De voir un nombre substantiel d’employés :
    • Perdre du poids
    • Améliorer sa forme physique
    • Augmenter sa consommation de fruits et légumes

La même source dit qu’il n’est pas réaliste de:

  • S’attendre à ce qu’aucune rechute dans les mauvaises habitudes de vie n’ait lieu.
  • S’attendre à obtenir des changements majeurs dans les états de santé sans effort majeur.
  • Renverser en moins de 5 ans des états de santé détériorés de façon importante.
  • S’attendre à ce que les améliorations en santé continuent après que le programme soit terminé.

Il n’est pas réaliste non plus de :

  • S’attendre à obtenir 100% de participation dans le(s) programme(s) ou les différentes activités.
  • De voir une réduction des dépenses en soins de santé à l’intérieur de quelques années sans être prêt à faire des investissements majeurs dans le(s) programme(s).
  • De voir une augmentation de la productivité au travail de la part de tous les participants du programme.

Bref, il est important de comprendre que la promotion de vie active et de la santé est un investissement à long terme qui bénéficiera à la compagnie et que cela ne doit pas être vu comme un bénéfice facultatif pour les employés, pouvant être coupé lorsque le budget est plus serré (O’Donnell, 2013).

De l’implantation des objectifs réalistes aux retombées

En effet, selon O’Donnell (2013), la réussite de l’implantation d’un programme de vie active selon les 4 éléments AMSO (ici; d’où l’importance de bien planifier le tout dès les premières phases d’implantation) permet d’amener des bénéfices importants à l’organisation et de contribuer à l’atteinte d’objectifs organisationnels plus globaux, tels que :

  • Améliorer l’image de l’entreprise
    • Visibilité générale
    • Recrutement
    • Image des produits de l’entreprise
  • Améliorer la productivité
    • Moral des employés
    • Roulement de personnel
    • Absentéisme
    • Résistance physique
    • Résilience émotionnelle
    • Désir de travailler
  • Réduire les coûts médicaux
    • Crises médicales
    • Prime médicale (assurances)
    • Coûts d’invalidité
    • Coûts d’indemnisation des accidents de travail

Répondre aux besoins et intérêts de vos employés

Pour que votre programme de vie active soit une réussite, il est important de s’assurer que les employés sont intéressés par l’implantation d’un tel programme, sans quoi le taux de participation ne sera pas au rendez-vous! Pour cette raison, Équipe Altius offre les outils nécessaires afin de sonder l’intérêt des employés et les activités qui les intéressent plus particulièrement. Ainsi, cela lui permet de vous offrir un programme fait sur mesure pour votre entreprise et adapté à vos besoins et budgets. Ouf, vous ne savez pas par où commencer ? N’hésitez pas à contacter Équipe Altius pour discuter comment implanter un programme de vie active dans votre entreprise, selon vos besoins et objectifs!

 

Par Caroline Leduc 

Chroniqueuse de Secret de nerds – Altius

 

 

 

 

 

Références :

Pour en savoir plus sur le sujet :

Communication scientifique duquel est basée cette vulgarisation :

  • O’Donnell, M. P. (2013). How to Design and Finance a Workplace Health Promotion Programs. Troy, Michigan: American Journal of Health Promotion.

Autres chroniques sur le sujet :