L’autodétermination = saines habitudes de vie

Il vous est déjà arrivé de tenter un changement en ce qui a trait à vos habitudes de vie ? Qu’il s’agisse de manger vos portions de fruits et légumes, de faire votre 5 heures d’exercice toutes les semaines, de consommer une plus grande quantité d’eau ou même d’arrêter de fumer ?

Peu importe l’objectif initial, nous avons tous fait face à une grande difficulté : alors qu’au départ rien ne pouvait nous arrêter, nous sommes tous éventuellement confrontés aux enjeux liés au maintien de cette motivation à long terme.

De nombreuses études démontrent la pertinence de la théorie de l’autodétermination proposée par Deci et Ryan (2000), dans l’initiation et le maintien des saines habitudes de vie.

La théorie de l’autodétermination

Selon cette théorie, il existe deux grandes catégories de motivation, soit la motivation autodéterminée ou contrôlée. On parle de motivation contrôlée lorsque la source de celle-ci provient principalement de l’extérieur. Il peut s’agir de contraintes et d’obligations, de pression sociale, de la recherche de récompenses ou de la fuite de punitions provenant de l’environnement.

Cependant, la motivation autodéterminée est engendrée lorsqu’une personne éprouve du plaisir à accomplir le comportement ou le changement dont il est question. On parle aussi de motivation autodéterminée lorsque les valeurs liées à la nature du changement sont profondément ancrées chez cette personne. Les études démontrent que c’est la motivation autodéterminée qui permet l’atteinte de nos objectifs ainsi que le maintien à long terme des changements de comportements visés.

C’est bien beau tout ça, mais comment fait-on pour être motivé de manière autodéterminée ?

Afin d’initier et de maintenir un changement de comportement, la théorie soutient que chacun doit assouvir les trois besoins de base suivants : le besoin d’autonomie, de compétence ainsi que d’affiliation.

1) Le besoin d’autonomie

Le besoin d’autonomie correspond à l’impression d’être à la source de nos propres actions, d’être les initiateurs du changement de nos habitudes de vie. Lorsqu’un médecin vous prescrit de l’exercice, que vos parents vous ordonnent de cesser de fumer, que votre conjoint/e vous fait remarquer que votre diète n’est pas à point, votre besoin d’autonomie n’est pas comblé, surtout si vous n’êtes pas tout à fait en accord avec eux.

En effet, vous vous sentirez obligés de faire des changements ne venant pas initialement de votre propre initiative et par le fait même, votre motivation sera contrôlée et ainsi moins efficace à long terme. Afin de combler votre besoin d’autonomie, le changement doit venir de votre propre volonté, de vos propres choix et vous devez y voir la nécessité.

Même si l’idée du changement ne vient pas nécessairement de vous à la base (par exemple, votre médecin vous annonçant que vous devez perdre 30 livres afin de rester en santé), mais que vous comprenez la nécessité de prendre des actions en ce sens, il est tout de même possible de satisfaire votre besoin d’autonomie en choisissant vous-même les moyens entrepris pour y parvenir (par exemple, le choix du sport, l’intensité, la fréquence, les moments d’exécution, etc.).

2) Le besoin de compétence

Le besoin de compétence, c’est le sentiment que nous possédons les outils et les informations nécessaires afin d’atteindre nos objectifs. Par exemple, un médecin qui vous fournit des informations pertinentes (tout en vous laissant le soin de choisir ce qui vous convient, afin de combler le sentiment d’autonomie), un suivi personnalisé par un nutritionniste ou un entraîneur sont tous des moyens de favoriser la satisfaction de ce besoin.

3) Le besoin d’affiliation

On parle ici de la qualité de la relation qu’une personne entretiendra avec son réseau de soutien. Le fait de se sentir respecté et écouté aura un effet sur l’ouverture d’esprit face au changement à venir. Ainsi, non seulement il est important de s’entourer de gens pouvant nous procurer les informations et les outils nécessaires au changement, mais qui nous soutiendront également à travers celui-ci.

 

Afin d’atteindre vos objectifs, assurez-vous donc de bien répondre à ces trois besoins fondamentaux. Vous favoriserez ainsi vos chances de développer une motivation autodéterminée qui vous permettra d’atteindre vos objectifs et de les maintenir à long terme.

Julie Lauzier

Chroniqueuse de Secrets de nerds – Altius

Julie Lauzier

 

 

 

Référence

Ryan, R. M., Patrick, H., Deci, E. L., & Williams, G. C. (2008). Facilitating health behaviour change and its maintenance: Interventions based on self-determination theory. European Health Psychologist10(1), 2-5.

Autres chroniques sur le sujet :