FACEBOOK : EST-IL BON D’ÊTRE AUTHENTIQUE À TOUT PRIX?

facebook-photo

 

La manière dont on gère notre profil Facebook en dit beaucoup plus sur nous qu’on ne peut le penser. En effet, selon Ariane Ollier-Malaterre (professeure à l’École des Sciences de la Gestion de l’UQAM) et ses collaborateurs Nancy Rothbard et Justin Berg (de l’Université de Pennsylvanie), il existerait quatre types de profils types quant à comment on gère l’information que l’on décide d’y publier. Saurez-vous reconnaitre le vôtre?

 

1 – Gestion ouverte

 

Le premier profil consiste à présenter un type de gestion plus ouvert et libre. Voici des exemples associés à cette stratégie :

  • Votre profil est public et il est possible de le retracer via les moteurs de recherche;
  • Vous présentez beaucoup d’information, tant positive que négative, sur vos vies personnelle et professionnelle ;
  • Vous laissez les autres commenter publiquement sur ce que vous mettez en ligne;
  • Vous ne filtrez pas les photos de vous qui sont mises en ligne.

 

Si vous vous reconnaissez dans ces exemples, qu’est-ce que ça dit sur vous? Il est fort à parier que vous préférez généralement intégrer vos identités professionnelle et personnelle. De plus, vous préférez probablement être authentique, et vous présenter aux autres tel que vous vous percevez, sans modification ni altération.

 

Cette manière de gérer votre profil Facebook peut par contre avoir des retombées négatives sur votre vie professionnelle. En effet, en étant totalement authentique, vous risquez de présenter sur Facebook du contenu personnel qui pourrait être offensant pour votre réseau professionnel qui y aurait accès. Par exemple, si vous écrivez à quel point votre patron vous énerve sur Facebook, mais oubliez que vous êtes en contact avec lui ou elle sur le réseau social, il est fort à parier que cela pourrait vous poser problème (cet exemple est d’ailleurs tiré d’une histoire vraie!). Cependant, le fait d’intégrer sa vie professionnelle et personnelle sur Facebook peut également avoir des conséquences positives. En effet, vous ne risquez pas de refuser une demande de contact provenant de votre réseau professionnel, ce qui aurait pu causer un froid avec un collègue qui se serait senti offusqué d’être ainsi mis à l’écart.

 

2 – Gestion de l’audience

 

Le second profil consiste à gérer l’audience à laquelle vous présentez votre contenu. Voici des exemples de comportements associés à cette stratégie :

  • Vous avez un profil privé et ignorez ou refusez certaines demandes de contacts professionnels;
  • Vous utilisez différents médias sociaux afin de segmenter votre auditoire (par exemple, vous gardez votre réseau professionnel sur LinkedIn, et utilisez Facebook uniquement pour votre réseau personnel);
  • Vous utilisez des surnoms afin de rendre votre profil introuvable, et afin d’éviter les demandes de contact provenant de votre réseau professionnel.

 

Si vous vous reconnaissez dans ces exemples, qu’est-ce que ça dit sur vous? Comme pour le profil de gestion ouverte, vous êtes également quelqu’un d’authentique et préférez vous présenter tel que vous vous percevez. Par contre, plutôt que de les intégrer, vous préférez segmenter vos identités professionnelle et personnelle.

 

Au contraire du profil de gestion ouverte, ce type de gestion vous mènera probablement à refuser la demande d’un contact de votre réseau professionnel, ce qui pourrait créer un froid avec un collègue. Par contre, puisque vous n’êtes pas en contact sur Facebook avec votre réseau professionnel, vous pourrez être authentique sans que cela ne nuise à votre vie professionnelle.

 

3 – Gestion selon le contenu

 

Le troisième profil consiste à gérer le contenu de vos publications plutôt que l’audience à qui vous le présentez. Voici des exemples de comportements associés à cette stratégie :

  • Vous présentez de l’information flatteuse, qui vous fera bien paraitre (par exemple, des réalisations ou de bonnes photos de vous, des informations ou photos sur vos voyages, ou encore des articles de nouvelles intéressantes);
  • Vous évitez les thématiques sujettes à controverses;
  • Vous contrôlez les photos de vous qui peuvent être mises en ligne;
  • Vous révisez les commentaires des autres sur votre profil ou empêchez les commentaires.

 

Si vous vous reconnaissez dans ces exemples, qu’est-ce que ça dit sur vous? Comme pour le style de gestion plus ouverte, vous préférez probablement intégrer vos identités professionnelle et personnelle. Par contre, à l’inverse des deux autres profils présentés jusqu’à maintenant, vous préférez vous présenter sous votre meilleur jour et filtrez un peu plus le contenu que vous présentez.

Ce type de profil est possiblement plus adapté sur le plan professionnel et serait associé à moins de conséquences. En effet, en vous présentant sous votre meilleur jour, vous risquez moins de vous mettre dans l’embarras sur le plan professionnel. Par contre, ce type de profil demande un investissement en énergie important. En effet, vous devez constamment faire attention à ce que vous décidez de publier en ligne, et surveiller ce que les autres décident de mettre en ligne sur vous.

 

4 – Gestion hybride

 

Finalement, le quatrième et dernier type de profil consiste à avoir des stratégies de gestion hybride. Voici des exemples de comportements associés à cette stratégie :

  • Vous créez et maintenez des listes de contacts qui vous aident à gérer le contenu que vous présentez à chacun des groupes;
  • Vous revoyez votre profil lors de transitions comme un nouveau stade de carrière (par exemple, lorsque vous passez d’étudiant à professionnel);
  • Vous demandez à vos contacts d’éviter de commenter votre contenu en ligne d’une manière pouvant causer de l’embarras.

 

Si vous vous reconnaissez dans ces exemples, qu’est-ce que ça dit sur vous? Tout comme le style de gestion selon le contenu, vous préférez probablement vous présenter sous votre meilleur jour. Par contre, plutôt que de préférer intégrer vos identités professionnelle et personnelle, vous préférez les garder séparées.

 

Tout comme pour le style de gestion selon le contenu, le profil de gestion hybride est plus adapté sur le plan professionnel, mais demande un investissement en temps et en énergie beaucoup plus important que les profils de gestion de style ouvert ou selon l’audience.

 

Est-ce que c’est possible de changer de profil?

 

Vous êtes-vous rendu compte que la stratégie que vous adoptez présentement n’est peut-être pas celle qui serait la plus adaptée à votre situation professionnelle? Bien que le choix individuel de stratégie adoptée est habituellement stable dans le temps puisqu’il est le reflet de vos préférences personnelles et de votre gestion identitaire, il est possible pour chacun de la changer afin de viser de meilleures retombées sur le plan professionnel. Pour ce faire, il suffit tout d’abord d’en prendre conscience, ce que vous venez de faire après la lecture de cet article! Vous pouvez ensuite vous inspirer des exemples présentés plus haut afin d’adapter vos stratégies.

Sarah Bourdeau

Chroniqueuse de Secret de nerds – Altius

Sarah Bourdeau

 

 

 

 

 

Références :

Ollier-Malaterre, A., Rothbard, N. P., & Berg, J. M. (2013). When worlds collide in cyberspace: How boundary work in online social networks impacts professional relationships. Academy of Management Review, 38(4), 645-669.

 

Pour en savoir plus sur le sujet :

 

Article scientifique duquel est basée cette vulgarisation :

  • https://www.researchgate.net/publication/258368185_When_Worlds_Collide_in_Cyberspace_How_Boundary_Work_in_Online_Social_Networks_Impacts_Professional_Relationships

 

Mme Ariane Ollier-Malaterre est disponible pour faire des conférences sur le sujet, et elle est toujours à la recherche d’entreprise ou de milieux afin de creuser la question!

Pour la contacter :ollier.ariane@uqam.ca