Pour tout type de diabète, l’activité physique est essentielle afin de maitriser le taux de glucose sanguin. Pour les prédiabétiques, en plus de bénéficier grandement des effets de bouger, ils peuvent en arriver à éviter le développement du diabète de type 2.

Amélie vous explique les bienfaits de se mettre au sport.

 

Genome

Faculté des Sciences Infirmières, Université de Montréal (2008). Génographe: Écocarte et Génogramme [util]. Québec, Canada.

Pierre, 62 ans, a été prévenu par son médecin qu’il est prédiabétique, c’est-à-dire que son taux de glucose sanguin est plus élevé que la normale. Le prédiabète est un facteur de risque au développement du diabète de type 2. Il s’agit d’un avertissement pour que Pierre change ses habitudes de vie puisque, oui, le diabète de type 2 peut être prévenu!

 

4 piliers

 

Selon Diabète Québec (2014), l’activité physique fait partie des 4 piliers de l’équilibre, qui, ensembles permettent de mieux gérer la maladie.

En effet, l’activité physique augmente le métabolisme, ce qui permet d’abaisser la glycémie. Les muscles consomment nos sources de glucose plus rapidement, et ce en stimulant l’utilisation de l’insuline.

Bien évidemment que ces habitudes permettent de se sentir bien et de réduire son taux de stress. De plus, chez le diabétique, l’activité physique vient agir sur les lipides sanguins en favorisant le taux de HDL (les bons gras!) et en diminuant les taux de cholestérol et de triglycérides. Ceci permet à celui-ci de pouvoir mieux gérer son poids, qui est aussi un élément favorable à l’équilibre recherchée.


De ce fait, pour une personne prédiabétique comme Pierre, effectuer 150 minutes d’activités cardiovasculaires et 2 à 3 séances d’exercices de renforcement de façon hebdomadaire est recommandée par la Société canadienne de physiologie de l’exercice (2013).

On commence où?

C’est bien beau de suivre les recommandations, mais on sait bien que modifier des habitudes de vie, ce n’est pas toujours évident. Voici quelques conseils qui peuvent peut-être vous appeler à ne pas lâcher!

            1- Faites de l’activité physique une priorité.
Au même titre que l’alimentation ou le sommeil, l’activité physique est quelque chose dont notre corps a besoin de façon régulière.

            2- Prévoyez vos séances d’activité physique.
Lorsque c’est inscrit à l’agenda et que du temps est prévu à cet effet, vous risquez de mieux y adhérer.

            3- Bougez davantage pour réduire le temps de sédentarité.
Prendre l’escalier, promener le chien, faire du jardinage, aller travailler à vélo ou débarquer de l’autobus un arrêt plus tôt sont des façons d’être plus actifs qui demandent peu de changements.

            4- Choisissez une activité que vous aimez!
Nul besoin de justifier… L’activité sera nettement plus agréable si elle est accompagnée de plaisir!

            5- Ne laissez pas le Diabète vous arrêter.
Une activité simple et sécuritaire comme la marche est bénéfique pour la plupart des personnes diabétiques. Il s’agit de prendre les bonnes précautions et d’assurer une bonne surveillance, et hop!


Quelques précautions tout de même:

Prendre régulièrement sa glycémie est nécessaire, puisque l’activité physique abaisse le taux de glucose sanguin. Pour ne pas tomber en hypoglycémie, assurez-vous d’avoir un glucomètre à portée de mains avant et après l’activité pour avoir une mesure précise de votre glycémie.


Prenez une collation riche en glucides (15g) et en protéines avant votre activité. Si nécessaire, apportez-en pour la route. La quantité d’aliments varie d’une personne à l’autre. Elle sera déterminée par votre résultat de glycémie, de la durée et de l’intensité de votre activité. Et n’oubliez pas de rester bien hydratés!


Examinez vos pieds régulièrement pour éviter tout changement tégumentaire aux membres inférieurs. Chaussez-vous de façon appropriée et restez à l’affut de la peau sèche, d’ampoules, de fissures ou de taches pigmentées sur toutes les faces du pied. L’activité physique peut vous exposer à des environnements instables, à l’extérieur par exemple.


Ayez sur vous une pièce d’identité comme un bracelet, un médaillon ou une carte qui mentionne que vous êtes diabétique.


Voilà les conseils que j’ai donné à Pierre. Si vous êtes dans une situation semblable et que vous avez besoin d’information, je vous conseille les adresses suivantes:


www.diabete.qc.ca

www.preventiondiabete.ca


Pour un encadrement optimal et sécuritaire, vous pouvez toujours vous référer à un professionnel de la santé. À ce qui à trait à l’activité physique, un kinésiologue est en mesure de vous aider.


Surtout, n’hésitez pas à m’écrire pour toute question ou commentaire!

a.cadoret@equipealtius.ca


Références:

Canadian Diabetes Association. (2016). Planning for regular physical activity.

Repéré à:https://www.diabetes.ca/diabetes-and-you/healthy-living-   ressources/exercise/planning-for-regular-physical-activity


Smeltzer, S.C., Bare, B.G. (2006). Médecine et Chirurgie (4e édition, volume 3). Saint-  Laurent: Éditions du Renouveau Pédagogique.


Société canadienne de physiologie de l’exercice, dans Prévention du diabète. (2013).      Activité physique. Repéré à: http://www.preventiondiabete.ca/prevenir-le-diabete-     oui-cest-possible/activite-physique


Diabète Québec. (2014). Les 4 piliers de l’équilibre. Repéré à:       http://www.diabete.qc.ca/fr/vivre-avec-le-diabete